La Jambe Courte

L’existence d’une l’inégalité de Longueur des Membres Inférieurs (ILMI) est fréquente on l’estime à un tiers de la population.

Voici l’explication qui me semble la plus plausible et logique sur la genèse des jambes courtes, et je la dois au Dr BRICOT.

Pendant la croissance, un capteur perturbé ( souvent céphalique tel les yeux) va modifier la position du centre de gravité qui peut se déporter plus d’un côté que de l’autre. La loi de DELPECH nous enseigne que pendant la croissance, les os grandissent moins vite quand ils subissent plus de pressions.

Exemple :

—->1/Un enfant avec un oeil en divergence voit son centre de gravité se déporter à droite —->2/Le membre inférieur droit est alors plus comprimé que le gauche et voit donc sa croissance ralenti en vertu de la loi de DELPECH.

—->3/La jambe droite devient alors plus courte.

—->4/Ce qui entraîne un appui ensuite sur la jambe gauche.

—->5/ La jambe gauche va elle même  par la suite voire sa croissance ralentir et la droite va rattraper la gauche et ainsi de suite.

—-> on reprend les séquences 1 à 5 jusqu’à la fin de la croissance.

Il est coutume de dire qu’un enfant grandit de façon alternative une fois à droite et une fois à gauche. Ceci est fréquent mais signe la présence d’un dysfonctionnement du contrôle de la posture! L’hormone de croissance étant distribuée de façon égale à droite et à gauche, la loi de DELPECH associée à une perturbation de la posture donne une explication logique sur la genèse de la jambe courte.

Si à la fin de la croissance l’enfant est en phase 5 alors il n’y a pas de jambe courte.

Une radio du bassin est insuffisante pour diagnostiquer une ILMI de faible amplitude car une torsion du bassin par les muscles puissants qui s’y attachent peut donner l’illusion d’ILMI.

La jambe courte peut être assez facilement diagnostiquée et côtée cliniquement après avoir neutralisé temporairement les tensions musculaires.

Faut il compenser une jambe courte? La réponse ne fait  pas consensus dans le milieu médical, il n’y a pas de systématisation :

Sur un adulte la reprogrammation posturale à pour but de minimiser les asymétries statiques pour se rapprocher d’une position de référence la plus économique possible. Dans ce cas la compensation d’une jambe courte semble être intéressante dans un premier temps si elle est associée à une recalibration posturale globale.

Sur un enfant en pleine croissance c’est beaucoup plus délicat :

Reprenons notre exemple à la phase 3:

Si nous mettons une compensation sous la jambe droite : nous rétablissons la position du bassin c’est un fait MAIS la cause n’étant pas corrigé ( l’oeil perturbé) le centre de gravité se décalera toujours vers la droite, le risque théorique étant alors d’aggraver l’ILMI… Sur un enfant, il faudra corriger le système postural en  priorité qui est une des  causes d’ l’ILMI.

 

 

 

7 réflexions au sujet de « La Jambe Courte »

  1. Claude Sauvé

    Diagnostiquée:fausse jambe courte il y a plus de 15 ans.
    Maintenant douleur importante à la hanche , coxarthrose.On me conseille une chirurgie pour une prothèse complète de la hanche.
    Je m’inquiète du résultat puisque mon bassin sera encore en déséquilibre, très apparent actuellement .jusqu’à l’épaule.
    Qu’en pensez-vous ?

    Répondre
  2. Dominique

    Bonjour,

    Je viens d’apprendre que mon fils à la jambe droite plus longue de 1,2cm.. il a 14 ans. Dois-je acheter des ortheses pour compenser ?? Je viens de lire que non??? Pouvez-vous m’aidez svp !!

    Répondre
    1. nicolas.victoire Auteur de l’article

      Bonjour Madame,
      I est impossible de répondre à votre question par internet malheureusement. C’est quoi qu’il arrive une mauvaise idée de lui mettre des orthèses sans avoir fait un bilan complet et sans suivi précis. Je vous conseil de vous rapprocher auprès d’un spécialiste compétent ( médecin ,ostéo, podologue qui pourra vous aider au mieux).
      Cordialement

      Répondre
  3. laura

    « La jambe courte peut être assez facilement diagnostiquée et côtée cliniquement après avoir neutralisé temporairement les tensions musculaires. »

    Comment la diagnostiquer efficacement ??

    Répondre
    1. nicolas.victoire Auteur de l’article

      Bonjour,

      Un membre inférieur peut facilement semblé plus court ou plus long d’un côté. Cela est en général la conséquence de tensions musculaires asymétriques. Je ne parle pas des conséquences orthopédiques d’une opération chirurgicale ou de la poliomyélite bien entendu. En levant temporairement les asymétries toniques via des techniques manuelles et des outils utilisés en posturologie on peut se faire une idée assez fiable de la présence ou non d’une inégalité de longueur d’un membre inférieur, et la mesurer. Ceci dit c’est une mesure à un instant T qui bien souvent évolue pendant la durée de traitement. Plus la correction s’avance et plus la mesure s’affine, et vers la fin de la reprogrammation posturale ( au bout de 10 mois 1 an) on s’approche de la réelle importance de cette jambe courte. Est ce clair?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *